La nuit, toutes les filles sont brunes

Publié le 27 février 2017 pour Hōko Magazine. Voir l’article.

Derrière Holybrune se dissimule Laura Chaudet, jeune femme aux racines mêlées d’Europe de L’Est, de France et d’Afrique. Sa came à elle, ce sont les sons du RnB des années 90 (Aliyah, TLC…) sur lesquels glissent ses paroles voluptueuses. Son dernier clip « Pandemonium » (featuring Jonah Cruzz, nouvelle pousse du Hip-Hop d’Atlanta), est un court-métrage de 17 minutes rassemblant tous les morceaux de l’EP « Pandemonium ». La réalisation, léchée, entremêle des images de luxure et de mysticisme plutôt belles à regarder.

Les tableaux s’animent comme des flashs de stroboscope, les danseurs sont en transe, « c’est ainsi que je danse«  clame-t-elle. Le clip met tour à tour en scène Holybrune tiraillée entre deux versions d’elle-même, un jeune homme en quête d’ivresse, une femme sensuelle et un groupe de filles, les « amies d’un soir » d’Holybrune. Il semble s’achever sur une nuit noire qui tarde à laisser place à l’aube.

Publicités